Consultation avec un ophtalmologiste

La santé visuelle : 44 millions de Français déclarent avoir un trouble de la vision ou une maladie de l’œil et 3 adultes sur 4 portent des lunettes ou des lentilles de contact (Ifop, Enquête Les Français et la vue, 2014).

Des consultations régulières tout au long de votre vie sont conseillées pour votre santé visuelle et le dépistage d’éventuelles pathologies.

Consultez le tableau

Examens de la fonction visuelle

  • Détermination de votre acuité visuelle
  • Prescription de lunettes
  • Adaptation en lentilles de contact
  • Renouvellement de lentilles de contact
  • FO annuel du diabétique et Photos du FO
  • Suivi de glaucome, OCT du nerf optique et Champ Visuel
  • Suivi de DMLA et examen OCT rétinien
  • Biométrie oculaire par interférométrie optique
  • Echographie oculaire en mode B ou UBM

Renouveler vos lunettes & lentilles

Un bilan complet de votre réfraction oculaire sera réalisé et un compte rendu détaillé vous sera remis en fin de consultation.

 

Myopie :

Un œil myope est habituellement un œil trop long ou trop puissant et nécessite une correction optique en verres divergents. Une attention toute particulière est nécessaire pour les fortes myopies (> 6 dioptries) car il existe un risque accru de décollement de rétine, glaucome et cataracte.

 

 

Hypermétropie :

Un œil hypermétrope est habituellement un œil trop court ou pas assez puissant et nécessite une correction optique en verres convergents. L’œil hypermétrope est exposé au risque de glaucome car présentant une conformation anatomique plus étroite. Il existe un risque d’amblyopie fonctionnelle chez le jeune enfant.

 

 

Astigmatisme :

Un œil astigmate nécessite une correction cylindrique avec des puissances différentes selon les axes. Le cas le plus fréquent est l’astigmatisme direct où la correction sur l’axe vertical (90°) est plus importante que sur l’axe horizontal (0°).

 

 

Presbytie :

La presbytie est la perte de l’accommodation liée à l’âge. C’est à dire la capacité à faire la mise au point entre la vision de loin et de près. Elle atteint toutes les personnes, habituellement à partir de 45 ans et évolue avec le temps.

Si vous n’avez jamais porté de lentilles de contact, il faudra réaliser une adaptation en lentilles. Lors de ces consultations, nous apprendrons ensemble à mettre et enlever les lentilles. Il existe aussi des consignes d’hygiène et d’entretien à savoir. Nous essaierons de trouver le type de lentilles le plus adapté à votre œil et à votre utilisation. Il ne faudra jamais sous estimer le risque d’infections oculaires avec ce dispositif posé à la surface de l’œil.

Pourquoi cette adaptation ? Voir la vidéo.

Vous portez déjà des lentilles dont le confort et la vue sont satisfaisants ? Une consultation pour vérifier votre correction sera nécessaire pour les renouveler Bouton prendre RDV.


Fiche d'information (pdf)

Dépistage et suivi de pathologie

Les pathologies oculaires cécitantes comme le glaucome ou la DMLA sont longtemps asymptomatiques et nécessitent un dépistage régulier.

En cas de diabète, un contrôle annuel du Fond d’œil est conseillé dès le diagnostic pour un diabète de type 2 et au bout de 5 ans d’évolution pour le type 1 pour le dépistage de la rétinopathie et maculopathie diabétique. Une dilatation pupillaire sera nécessaire et contre indiquera la conduite automobile pendant 3 heures après l’examen.

Lors du diagnostic d’un glaucome, un suivi trimestriel est conseillé pour juger de l’évolution. Ensuite un suivi semestriel est suffisant avec contrôle régulier du tonus oculaire (TO), du champ visuel (CV) et du nerf optique (FO et OCT).

Les pathologies rétiniennes et maculaires entraînent baisse d’acuité visuelle et/ou métamorphopsies et nécessitent un examen du FO après dilatation pupillaire et tomographie par cohérence optique (OCT) de la rétine.

Ophtalmopédiatrie

Le Docteur Michau Stéphanie accueille les enfants à tout âge. Le bilan ophtalmologique de l’enfant est plus long que celui de l’adulte et peut nécessiter un examen dilaté sous collyres (cycloplégie) effectué soit lors de la même consultation, soit lors d’une seconde consultation.

Dépistage visuel par le Médecin traitant, Pédiatre, ou Orthoptiste :

Un dépistage visuel doit être effectué par votre médecin ou pédiatre lors de différentes consultations : dans les 8 premiers jours de vie, bilan à l’âge pré verbal entre le 9ème et le 15è mois, bilan à l’âge verbal entre 2 et 3 ans.

Une consultation spécialisée ophtalmologique sera demandée en cas de signes d’appel ou de facteurs de risques.


Quels enfants doivent bénéficier d’un examen ophtalmologique spécialisé ?

Idéalement tout enfant avant 5-6 ans (entrée au CP).

A 12 mois en cas de facteurs de risques : Antécédent familial de strabisme ou de port de lunettes avant 6 ans, Prématurité (<32SA, Poids de naissance<2500g), Anomalie neurologique (Infirmité motrice cérébrale, troubles neuromoteurs) ou chromosomique ( Trisomie 21…), Craniosténose ou malformation faciale.


Enfants ayant des signes d'appel d'un trouble visuel : anomalie du comportement évoquant un trouble visuel, strabisme, nystagmus, torticolis, larmoiement ou conjonctivites répétées, anomalie objective oculaire, une photophobie.
 

Définition

L’amblyopie est caractérisée par une vision faible d’un œil malgré le port de lunettes adaptées, en lien avec un trouble de la maturation du développement de la vision au cours de la petite enfance.

Quelles en sont les causes ?

L’amblyopie résulte d’une pathologie empêchant le bon développement de la vision dans l’enfance.

On distingue classiquement les causes fonctionnelles (strabisme ou anisométropie) et les causes organiques (anomalie anatomique, par exemple cataracte congénitale).

Comment la prendre en charge ?

Une fois la cause organique sous jacente éventuelle traitée (opération de cataracte par exemple) et une correction optique adaptée portée, le traitement initial de référence est l’occlusion permanente de l’œil dominant par un cache adhésif collé à même la peau afin de stimuler le développement visuel de l'oeil faible. Ce traitement peut durer quelques semaines. D’autres traitements seront ensuite être utilisés en relai pour éviter la récidive (pendant 5 ans): l’occlusion partielle (quelques heures par jour), les filtres Ryser sur les verres de lunettes et les pénalisations optiques.

L’amblyopie est irrécupérable si le traitement est trop tardif. On considère qu’après l’âge de huit ans les chances de réussite sont très faibles.

Une prise en charge par l'ophtalmologiste et l'orthoptiste est indispensable de façon précoce et prolongée.

La coopération étroite des parents est fondamentale pour faire accepter par l'enfant les traitements prescrits, en particulier le port permanent de la correction optique, de l'occlusion.

Les traitements mal suivis aboutissent toujours à des échecs partiels ou complets.
 

Le centre assure le dépistage et le suivi des pathologies de l’enfant : imperforation des voies lacrymales, ptosis congénital, strabismes, nystagmus, cataracte congénitale, glaucome, opacité cornéenne, rétinopathies.

Strabisme et vision double

Une évaluation complète d’un strabisme, ou l’analyse de votre vision double peut être bilanté au sein du centre par l’ophtalmologiste et nos orthoptistes.
 

On parle de strabisme lorsque les axes visuels des 2 yeux ne sont pas parallèles l’un à l’autre.

Chez l’adulte, l’apparition récente d’un strabisme entraîne une diplopie, c'est-à-dire une vision dédoublée.

Chez l’enfant, il n’y a pas de diplopie car le cerveau compense le défaut en supprimant une des 2 images. Dans deux cas sur trois, un strabisme s'accompagne d'une baisse de la vision de l'œil dévié (amblyopie) qui est parfois très importante.
 

L’orthoptiste est un acteur de santé qui travaille en collaboration avec l’ophtalmologiste. Il réalise un bilan complet du strabisme qui permet de guider le diagnostic et la prise en charge ophtalmologique.

Ce bilan peut demander une consultation dédiée à la demande de l’ophtalmologiste.
 

Chez l’enfant, la priorité du traitement est donnée à la rééducation de l’acuité visuelle (traiter l’amblyopie), la chirurgie est souvent envisagée si nécessaire vers 5 ans.

Chez l’adulte, si le strabisme est ancien ou déjà opéré, une chirurgie peut être envisagée après un bilan orthoptique complet. Si le strabisme est récent, notamment sur dans le cadre d’une paralysie oculomotrice, il faudra attendre la stabilisation du strabisme à 9 mois, avant d’envisager une chirurgie si nécessaire.
 

Honoraires des principaux actes

Les consultations sont facturées au tarif conventionnel.

Votre médecin applique les tarifs de remboursement de l'assurance maladie pour les actes courants.

Tarifs

Vue et conduite

30% des conducteurs ont un défaut visuel non corrigé ou mal corrigé...

62 % des Français ignorent que tout candidat au permis de conduire doit s'assurer qu'il a une acuité visuelle compatible avec la conduite...

En savoir plus